Il y a toujours deux questions qui reviennent dans la mode :



«  comment qualifierais-tu ton style ? »
et
 « comment l’as-tu trouvé ? »


On les retrouve en Une des magazines, dans les interview, dans les sujets d’article de nombreuses blogueuses.  « Comment trouver son style ? »
Et aux réponses bateaux : rock : porter une touche de cuir, romantique/hippie : une touche de dentelle. Vous voyez le topo.
Il faut dire, j’ai été une traumatisée du style. Crise identitaire. Adolescence.  Remise en question. Plutôt hippie chic ? ou casual chic ? La réponse c’est que je n’en savais rien.  Je ne sais toujours pas. Ce qui avant me semblait indispensable voir rassurant, aujourd’hui m’indiffère. Pourquoi ce besoin absolu d’entrer dans une case ? 

Alors désormais quand on me demande : « Décris moi ton style »

Je bégaie, balbutie et réponds par des euuuh interminables.  Comme avant.

C’est personnel/ en constante évolution/ toujours au stade « test ».

La quête de la case type a laissé place à celle du « rester soi ». On donne dans le cliché et recliché ce soir… Sorry

Joviale / sans prise de tête / humour / originalité.

Traduction mode : couleur / coupe différente / accessoire funny /

Variabilité : humeur du jour / météo / ragnagna

Une belle équation qui justifie une allure tantôt classique, tantôt sportwear ou féminine. 
J’ai un faible en ce moment pour les jupes, courtes ou longues, les pochettes kitch (seule constante) et cette tenue tout particulièrement.  L'ensemble est signé HM tandis que la pochette vient de chez Skinnydip, la marque londonienne plus-kitch-que-ca-tu-meures. 



Sur mes modesqueries un peu bidons, je vous souhaite une belle semaine!



photos: Kevin Schorkops